Calendrier

« Août 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031 

cashman

that's the blog of someone who need love

Blog

Catégories

Derniers billets

Pages

Compteurs

Liens

Fils RSS

wow!!!!!!!!!!!!!!

Par cashman :: 26/12/2008 à 11:35 :: LIFE OF CASHMAN

si je te dis que je t'aime,tu ne me croirai jamais

tu n'a qu'à penetrer  mon coeur  pour le savoir.

vas y glisse ton index entre mes seins et tu verra

à combien mon coeur bat pour toi.

toi qui maitrise si bien les rondeurs de ma hanche,

dis moi que tu m'aime en me projetant au

septieme ciel.

 

 

bonne fete de nouvel an à tous!

 

the cashman

 

 

urgence

Par cashman :: 03/04/2008 à 11:53 :: LIFE OF CASHMAN
tte  m exkuz kar gn prai etre de retour dans l blog k a partir du moi de jllet.

ghost that my mark

Par cashman :: 07/02/2008 à 20:30 :: LIFE OF CASHMAN
 
           GOODBYE
 
Qu'est-ce que jue te fais pour que tu me neglige?
Devrais-je me sentir coupable ou laisser les juges fronce les sourcils?
Parce que j'ai vu la fin avant que nous commencé,
Oui, je vous ai vu étaient aveuglés et je savais que j'avais gagné.
Alors j'ai pris ce qui est à moi par le droit éternel.
Pris à ton âme dans la nuit.
Il est peut-être plus, mais cela ne s'arrêtera pas là,
Je suis ici pour vous si vous voulez seulement les soins.
Vous avez touché mon cœur vous a touché mon âme.
Vous avez changé ma vie et tous mes objectifs.
Et l'amour est aveugle et que je savais quand,
Mon coeur a été aveuglé par vous.
J'ai embrassé vos lèvres et tenu votre main.
Partagé vos rêves et partagé votre lit.
Je sais bien que vous, je connais votre odeur.
J'ai été accro à toi.


Je suis un rêveur et quand i sillage,
Vous ne pouvez pas sortir de mon esprit - c'est mes rêves que vous prenez.
Et comme vous passez, souviens-toi de moi,
N'oubliez pas de nous et nous tous à être utilisés
Je vous ai vu pleurer, je vous ai vu sourire.
J'ai regardé votre sommeil pendant un certain temps.
Je serais le père de votre enfant.
J'aimerais passer toute une vie avec vous.
Je sais que vos craintes et vous savez le mien.
Nous avons eu nos doutes mais maintenant nous sommes bien,
Et Je t'aime, je jure que c'est vrai.
Je ne peux pas vivre sans toi.


Et je continue de tenir votre main dans la mienne.
Dans le mien quand je suis endormi.
Et je ferai mon âme à nu dans le temps,
Quand je suis agenouillé à tes pieds.
Goodbye my lover.
Goodbye my friend.
Vous avez été l'un.
Vous avez été l'un pour moi.

Je suis si creux, bébé, je suis si creux.
Je suis tellement, je suis tellement, je suis si creux.
Je suis si creux, bébé, je suis si creux.
Je suis tellement, je suis tellement, je suis si creux.
 
      THE CASHMAN

RECKON

Par cashman :: 09/01/2008 à 17:02 :: LIFE OF CASHMAN

 

 

 

Tellements de regards...
Des regards parfois tristes...
Parfois joyeux...
Monotomnes...
Heureux...
Malheureux...
Nos yeux sont si précieux...
Ils disent parfois beauocup plus de chose que des paroles...
Ou même ils permettent de voir ce que nous avons au fond de notre coeur...
Il montre le bonheur que nous éprouvont...
Nos peines...
Nos désirs...


Ils versent des larmes de joies...
Des larmes de douleurs...

sans eux je crois que le conteact entre humain ne serait plus le même...

Il n y a que nous pour connaître ce que nos yeux regardent...
Et parfois ils sont tellement curieux...
Qu'ils vont fouiller dans le coeur de ceux qu'on aime...
Pour découvrir de quoi ils ont besoin...

 

 

the cashman

 

Avec cette rose...
Des notes mauroses...
Des jours fleuris..
Embellis par les journées de pluies...
Que serait la nature sans ces changements climatiques...

Que serait notre vie sans changements...
Si l'on devait toujours êtres les mêmes...
Nous serions tristes monotones...
Pareil chez la nature...
S'il devait toujours faire beau...
les fleurs seraient fanées, fade...


Nous avons tous besoin des contraires...
eau / feu
pluie / soleil
terre / mer

 

 

 
 

Palais de glace...
Un monde froid...
Un monde isolé...
Palais de glace...
Sous le poids de la solitude...
Mon coeur se refroidit encore et encore...
Il faudrait plusieures années pour pouvoir revivre...
Réchauffer mon coeur si meurtri par le mal et l'ennui....
Il y a tant de palais de glace....
Pourquoi tant de mal ?

Tant de mal puisque je le mérite peu-être....

Peut-être est-ce le destin...

Il n' y a pas d'autre issues...

Le palais est scélé pour toujours.

 

 

Il y a tant de chant qu'on voudrait pouvoir exprimer en un simple mot...
Tant d'amour...
Tant de haine...
Tant de tristesse...

Je suis désolée de devoir vous le dire...
Je ne sais plus quoi écrire...
je veux que la vérité ...
ET parfois il vaut mieux ne jamais la connaître mais la plus part du temps...
on souhaiterait que le monde tourne autour de nous tout en restant un centre assez normal...
Tout le monde se parlerait...
Il n'y aurait pas de guerre...
Un monde idilique...
Un monde tout à fait irréel...

Tant d'amour...
Tant de haine...
Tant de tristesse...

Mais si on pouvait n'est- ce que changer une hcose...
Je crois qu'on se changerait tout d'abords...
Il n'y a pas de secret pour aimer et être aimé...
Il suffit d'être soi- même...
Avec un gros coeur...
Un esprit ouvert à tous....
Et une petite touche de
MAGIE...




Danser la nuit au clair de lune...

Danser dans les rêves les plus fous...

Danser sous la pluie...

Danser seule...

Mais pourquoi danser ???


Pour toucher les étoiles...
Avoir la tête qui tourne et tourne...

Voir mille et une étoiles...

 


 

 

 

the cashman

happy news year 2008

Par cashman :: 01/01/2008 à 19:07 :: LIFE OF CASHMAN

 

 

apres une si longue absence,the cashman est de retour,

et souhaite à tous une heureuse fete de nouvel an 2008,

que celle-ci soit pour vous une année de succes pour vous.

 

THE CASHMAN

 

the real proof

Par cashman :: 11/11/2007 à 11:56 :: LIFE OF CASHMAN

ange gardien

Toi mon ange gardien
Qui me soutient.
Donne-moi ta main.
Montre-moi le chemin.
 
Encercle-moi de tes ailes magiques,
brillantes et magnifiques.
Pour que je mène une vie pacifique,
dans ce monde si séparatiste.
 
Même si parfois je perds la foi.
Je sais qu'au fond de moi,
tu seras toujours là pour moi.
 
Je sens ta chaleur qui embaume mon coeur.
Ton énergie qui me donne cette envie,
de continuer à vivre ma vie.
 
Et aujourd'hui je te remercie,
de faire partie de ma vie.

the cashman

 

L'amitié

Le destin a mis sur mon chemin une amie extraordinaire que j'aime bien.

Quand mon âme est désemparée et que seule, je ne peux plus penser.
Elle me tend la main et elle est là quand j'ai besoin.

À l'écoute de mes paroles, jamais je me sens seule.

Même si j'ai acquit de la sagesse.
Elle ne me juge point malgré toutes mes faiblesses.
Mes petits à côté qu'elle sait si bien me pardonner.

Comment remercier celle qui m'a tant écoutée…consolée…réconfortée ?

Lui donner un cadeau de ce qu'il y a de plus beau ?

J'ai pensé à lui offrir des fleurs mais elles se faneraient.
J'ai pensé à  lui donner des bijoux mais ils terniraient.
J'ai pensé à lui donner des vêtements mais ils useraient.

Qu'est-ce que je pourrais lui donner qui resterait ?

Si tu le veux, je te donne ce que j'ai de plus précieux.
Un cadeau merveilleux qui nous mets en valeur tous les deux.

L'amitié ... est un trésor qu'il faut à tous les jours conserver... dorloter.
Et essayer de préserver ce qu'on a si bien développé au fil des années.
De jamais s'abandonner plutôt s'entraider.

Si tu le veux, regardons vers les cieux et faisons un vœu.
Que notre amitié dure toute l'éternité.
Et qui sait peut-être ?  Une étoile naîtra pour toi et moi.

the cashman

 

 


the only thing what u can read

Par cashman :: 02/11/2007 à 14:54 :: LIFE OF CASHMAN

 

Quand tu reviendras, je ne te regarderais pas, j’attendrais le son de ta voix brisant le silence puis le bruit feutré de tes pas s’approchant de mon endroit.

Je guetterais tes arrêts, tes hésitations, je m’imprégnerais de cet état  pour profiter de cette souffrance plaisir qui me vient de toi.

Quand tu reviendras, j’aimerais que tu prolonges l’attente, le moment où nos deux âmes se réuniront enfin. J’aimerais, oui, j’aimerais que tu viennes en silence, que tu t’avances dans mon décor, que tu t’immisces dans ma folie….

Je ne me lèverais pas, je resterais tendu, le cœur en ébullition, assis sur le siège comme recroquevillé en attendant la libération.

Quand tu reviendras, un seul geste de ta main donnera le départ, l’envol pour cette destination qui n’a plus de nom.

Je devinerais ton cœur qui s’accélère puis ce long frisson qui parcourt ta peau. J’envisagerais de me retourner mais tu m’en empêcheras d’un souffle, d’un murmure.

Quand tu reviendras, tu poseras tes mains sur mes épaules puis tu te rapprocheras entrant dans mes vibrations. Je saurais avec précision  le moment où ton corps frôlera le mien, je saurais que ton amour est intact, sans égratignure, pur et puissant.

Je saurais déjà quand tu me feras oublier qu’a un moment, j’ai été de trop…

Quand tu reviendras, je retrouverais l’envie, celle qui illumine la vie, celle qui fait oublier la mort et le malheur.

Je ne parlerais pas de ton passé, j’oublierais que nous n’avons pas toujours regardé le même ciel. Je ne me rappellerais que de ces détails qui nous appartiennent, une broche donnée par amour, un mot que tu n’as pas perdu, une pensée que nous avons partagée à un moment précis.

Je sortirais de ma prison dorée, pour toi, seulement pour toi !

Il n’y aura pas de larmes, juste des battements de cœur inégaux, des emportements. Il n’y aura que cette joie enfouie en nous mais prête à se mélanger, à exploser, à exister.

Quand tu reviendras, ma danseuse, j’espère te voir bouger devant moi comme un astre qui renaît de la force des sentiments à jamais ancré.

Tu me prouveras que nous ne nous sommes pas trompés, que tout ce temps, ces coups aux cœurs n’ont pas été vain.

Par ta présence, tu feras taire les mauvais démons qui ne prônent que l’échec et la glissade.

Les liens tissés patiemment ne se défont que dans la douleur, il est vrai mais les nôtres sont si particuliers qu’ils en deviennent indestructibles.

J’aurais toujours été là pour toi, où que tu sois, sur tous les chemins de ta vie et ce jour là, je serais encore là à t’accueillir les bras écartés pour te protéger, ma précieuse.

Quand tu reviendras, demain ou tout à l’heure. Quand tu reviendras, je serais là….

 

Dream

 

Des gestes
Des mots
Des pas sur une piste
Une danse folle

Une musique soudaine nous enrobe
Des mains se promènent
Les miennes indiscretes et folle
Sur ton corps sur tes seins

Sur tes reins je frémis
Sur ton corps je me berce
Caresse moi ma douce
Caresse  ce que tu veux

Tout est là
Pour toi pour ton plaisir
Pour n'aimer que ca le temps d'une pause
Pour ne faire que ca oh toi qui ose

Va
Va mon ange
Emporte moi ou tu veux
Emmene moi juste un peu

Rêves si tu le désires

À moi sans doute toute la nuit
Laisse ton coeur quelque part sur cette route
Laisse moi le ramasser tendrement pour un temps

Laisse moi toi mon rêve

Laisse moi rever de toi
Laisse moi te prendre dans mes bras
Laisse moi vivre de toi
Ne crains pas

Juste pour une fois
Fais moi la cour
Comme jamais
Allonges toi sur moi

I live you Candy
I love you little Darling
I love you my Lady
I love you my Love

Forever
À jamais
Forever 

Message d'espoir ou lettre d'amitié, ce message est pour tout ceux et celles qui recherchent un ami, des paroles apaisantes, des mots qui apporteront la sérénité dans l'âme et un moment de paix dans une des épreuves que la vie nous fait vivre souvent bien malgré nous.

que ce message vous apporter espoir et quiétude.




Une simple lettre

 

Il y a tant de chose qu'une femme peut vivre sur cette terre. Des joies... des moments de délice qui font couler sur le cœur de douces larmes apaisantes. Des larmes de joie qui en séchant, se transforment en un baume qui enrobe l'âme d'une étreinte cajoleuse.

Ces sortes de larmes on les appelle plus tard, dans nos moments de solitude et d'ennui, des souvenirs heureux. Parfois il nous arrive même de sourire en songeant à de courts et brefs bonheurs. C'est à ces moments là que le corps en profite pour cicatriser les plaies que le malheur a laissé errer sur notre âme. Des plaies ils en existent sous de multiples visages. Ne vous méprenez pas sur ces mots, il a pour une femme un tout autre sens que la plaie physique qui laisse coulé le sang car dans le cœur d'une femme il prend apparence de douleur...

Bien souvent une plaie se présente sous forme de peine. C'est de ceci dont nous avons une grande crainte. De la peine et de la douleur qui étouffe la joie et notre être au point de se renfermer sur nous-même. C'est quand trop de peine et de douleur nous gagne que la solitude insidieusement s'installe. L'implacable solitude qui, malgré le fait que nous sommes entourés de gens bien souvent, nous ronge comme un cancer.

Que faut-il penser de notre vie quand la joie est partie vers des ailleurs et que la souffrance nous gagne... Que faut-il faire de nos mains quand elles ne s'entendent plus... Que notre cœur se tord en nous pour nous enlever l'appétit et le goût de vivre... Qu'avons-nous à faire d'un corps qui souffre de tant de blessures et de meurtrissures dont certaines parfois sont si lourdes à porter que l'on aimerait que tout se termine puisque la vie ne nous apporte que malheur...

Personne n'a de réponse à cela, à ces maux qui nous accablent sans relâche et qui nous hantent et perdurent comme si la main d'un sorcier caché plantait d'ignobles aiguilles à notre effigie. Personne n'a de réponse pour cette femme qui battue par son conjoint, endure tant de souffrance et se laisse mourir chaque jour davantage. Personne n'a de réponse à cette femme abandonnée avec des enfants sur les bras et sans le sous par un homme lâche et sans âme. Personne n'a de réponse à cette femme qui subit un viol et qui tout au long de sa vie, vivra la rage et la honte... jusqu'à même se sentir coupable… Non, personne n'a la réponse e à tous ces maux mais il existe quand même une chose où nous avons tous un grand pouvoir. Une chose qui prit à petite dose, peut redonner le goût de vivre et le sourire. Une chose qui avec l'aide d'amis et de gens qui sont à l'écoute, peut faire renaître la beauté et la prise de conscience du mieux-être.

L'espoir...

L'espoir en quelque chose de meilleur parce que chaque être humain doit vivre en fonction de ceci.

Toutes les religions du monde ont leur bien-fondé sur ce mot, l'espoir. Mais prenez garde de ne pas confondre l'espoir, le bonheur et les faux paradis de ces religions. Laissons à ceux qui désirent y croire le malheur d'y perdre leur espoir et vivons. Vivons ce que la vie nous donne de plus beau. Parcourons malgré nos maux les sentiers de rêve et accrochons-nous aux brindilles de la vie.

Chaque seconde où nous pouvons aider quelqu'un sur cette terre est en soit un grand bonheur. Une source de vie qui par elle-même, fait naître en nous un sentiment de juste valeur. Chaque fois qu'une personne subit ce que nous avons subi, venons-lui en aide. Partageons sans s'imposer comme une vérité, nos souffrances et écoutons-la. Écoutons ce que les gens autour de nous ont à dire. Berçons-nous sur leurs émotions et leurs larmes pour les apaiser un peu. N'ayons jamais en tête l'appât du gain et le désir de manipuler qui ne pourrait que faire naître en nous des choses encore plus malsaines que nos maux. Ne reculons jamais d'un pas devant la vie. Ne baissons jamais les bras face à l'adversité et la douleur morale car la vie pour nous faire mal, est capable des pires choses. Si une personne baisse les bras et tend la main à la fatalité elle n'en sera que plus malheureuse. Il n'y a pire image sur cette terre que l'être humain qui accepte la fatalité d'une situation temporaire. Car tout n'est que temporaire dans la vie. Quelle estime pouvons-nous avoir de nous-même si des jours entiers nos bras sont lourds, nos épaules affreusement baissées alourdissant et faisant courber le dos chaque jour un peu plus. Il nous faut donc apprendre avant de condamner toute chose, à posséder un grand respect de nous-même et de ce que nous sommes. Il faut apprendre à aimer les bons côtés de notre être et à les chérires du plus profond de notre cœur.

Chaque être humain est un trésor et une perle aux yeux de Dieu. Alors je dis que toute personne qui demande à la vie des changements pour son bien-être doit avant toute chose tendre la main à la fierté. Lui ouvrir les bras le plus grand possible pour que ce dos cesse de s'arrondir. Il faut sourire à la vie et être fier de nous, de ce que nous sommes et avoir une admiration sans borne pour notre l'immensité de notre cœur. Nous sommes, chaque être humain, la personne la plus importante de notre vie.

Là est le secret je crois. Là est le secret de tous les maux qui nous accablent et nous grugent sans répit. Il faut apprendre chaque jour de toutes nos épreuves. Il nous est primordial et essentiel de dire non. De dire non si une chose nous irrite. De dire non si une autre nous agresse. De dire non à la vie si elle veut nous faire baisser les bras. Il faut être fier et le plus humblement du monde s'aimer, se trouver beau et se regarder dans le miroir en se disant bonjour... S'aimer sois-même. Accepter ce que nous sommes avec nos faiblesses et notre image. Il faut prendre soin de cette âme que la vie a meurtri et que d'autres on sali. Il faut apprendre à tourner la page et vivre heureux en ayant de nous un grand respect.

Voilà. Je vais cesser d'écrire car je pense ne jamais m'arrêter. Alors soyez heureux en choisissant la difficile route de la non-violence... Ayez de la compassion pour ceux qui n'ont de demeure que la rue.

Tendez la main à ceux qui sont de nationalités différentes. Écoutons ce que les gens ont à dire et tournons le dos au fanatisme qui brime la vie... Espérez, ayez confiance en vous et dites-vous bien que la vie a sa place dans la vie... Faites de l'amitié une richesse et éloignez-vous de ces gens qui vous accablent... L'amitié est une richesse que peu possède mais ouverte à tous... Dites-vous que l'honneur et la fierté ont leur place dans la vie, c'est essentiel au bonheur... Tendez la main à tous ces adolescents qui n'ont de l'avenir qu'une idée de dégoût. De bon cœur ils veilleront sur nous lors de nos vieux jours... Ayez de la compassion envers ces clochards qui n'ont dans la vie qu'un simple sac de voyage comme avoir. Soyez de ces gens qui croient que l'impossible est surtout possible et qui en le pensant se sentent libres... Aimez vos amis et vos proches non pas pour leur apparence mais pour leur cœur...

À vous tous, à ceux qui sont dans le malheur, faites de la vie votre meilleure amie car dans la vie les problèmes ont l'importance qu'on leur accorde.

En toute amitié 

the cashman

Est-ce que je peux choisir...

 

 

  Ca me donnerais quoi maman de faire comme toi
Qu'aurais-je a faire d'une vie d'adulte...
Est-ce que je peut choisir la vie qui vient
Maman je t'aime tu sais  

Pourquoi maman ferais-je comme toi ...
Mes larmes à moi maman ce sonts des larmes d'enfant
Des pleurs soudain qu'on essuis en riant
Des perles sur une joue qu'on embrasse tendrement

  C'est ca des bobo d'enfant mère chérie
Si je peut choisir laisse moi faire maman d'amour
Car tes larmes a toi elle semblent faire tellement mal
Elles débutent tot le jour et dure parfois la nuit  

Que ferais-je maman d'un papa dans mon lit
Que saurais-je faire aussi dans une maison
J'aimerais seulement faire des gateaux maman chérie
Pas de ménage ni faire de lit  

Je suis si bien quand tu es là près de moi
Quand tu me peigne et prends soin de moi
J'ai vu ta main parfois trembler
J'ai vu ton coeur souvent blessé  

Je ne saurais quoi faire de ta vie maman
Ni d'un papa qui n'est jamais là
J'aime mieux être un enfant ma tendre mère
J'aime mieux te voir plutot que de me regarder

the cashman kachra power

nice's girl

Par cashman :: 21/10/2007 à 13:34 :: LIFE OF CASHMAN

 

Une rencontre

elle se rapprochait. Sa silhouette, d’abord lointaine puis plus présente se dessinait fort agréablement.

Je ne vis, en tout premier lieu, que le contour des hanches et les longues jambes puis, à mesure, je distinguais les épaules et les bras. J’avais imaginé la tenir contre moi, sentir le balancement, ce louvoiement m’emmener si haut, si loin

Aurait elle voulu que je la serre fort ou au contraire que je la caresse du bout des doigts ?

Encore un pas.

Puis je vis les longs cheveux châtains, quasiment effleurant la poitrine, captant la lumière du soleil qui meurt.

Va-t-elle m’aimer ou me faire souffrir ? Vais-je trouver la force de l’adorer toute une vie ou n’est ce qu’une illusion éphémère ?

Sa vie devrait se mêler à la mienne sans équivoque, sans discussion juste deux parties qui se mélangent et vivent cette osmose rêvée, ce don de la vie, cette force rare.

Je quitterais tout pour elle, pour l’avoir près de moi toujours et encore, je renoncerais à tout pour lui donner cette partie de moi.

Elle sera mon ange, l’air que je respire, la vie simplement, la vie !

Encore un pas.

Et les yeux clairs m’observent, ils brillent déjà de l’amour que nous allons échanger. Les pommettes hautes, le nez fin complètent le tableau hidylique qui représente la plus belle femme que je n’ai jamais vu.

Elle ne se doute pas encore que sa route s’arrête devant moi et prends ce détour vers le paradis, la lumière…

Mes mains effleureront sa peau, se perdront dans ses cheveux avant de toucher ce corps brûlant de désir et de plaisir retenu.

Elle viendra vers moi, les bras nus, me donner ce qu’elle possède au plus profond. Elle viendra perdue, sans tabou, sans pudeur, se dévoiler dans mes bras et abuser du plaisir jusqu’au petit matin.

Encore un pas.

Et son souffle sur ma peau se fait court. Plus rien ne peut l’éloigner de moi. Elle m’a envoûté, capté comme dans son sillage. Je suis prisonnier, à sa merci, comme égaré, inexistant sans elle. Je ne vis que par son regard, par sa volonté et son désir.

Peut elle faire de moi ce qu’elle veut ?

Ma force c’est elle, mon amour c’est elle, ma déraison c’est elle, ma vie c’est elle…

Dans le matin, je m’éveillerais pour la regarder, je l’envelopperais du regard pour qu’aucun mal ne l’atteigne, ne l’égratigne. Je la protègerais du malheur en faisant un rempart de cet amour immense qui émane de moi. Personne ne saura l’aimer comme je le ferais….

Encore un pas.

Et elle passe sans un regard, sans un geste…

Je reste seul avec le néant, le froid et la tristesse.

Encore un pas.

Et je disparais de sa vie à tout jamais…..

  

                                                      

the cashman




 

 

Il n'y a que toi dans ma vie

 

 

Je peux t’appeler comme ça, mon Amour, car tu l’es assurément.

Il n’y a dans ma vie que toi, rien que toi. Il n’y a dans ma vie que tes mains sur moi, ta bouche et tes yeux, ton corps, ton sexe que je désire. Il n’y a dans ma vie que ton souffle sur ma bouche, que tes frissons, que ton esprit que je visite.

Il n’y a dans ma vie que ma déraison pour toi, que le temps qui passe et s’envole lorsque tu n’es pas là. Il n’y a dans ma vie que ces traces que tu laisses sur ma peau, ces empreintes qui s’imprègnent en mon âme, seulement des marques de souffrance, d’offrande et d’amour.

Il n’y a dans ma vie que cette blessure qui s’appelle comme toi et que j’aime pourtant même si je dois mourir pour l’exorciser, que ce soleil qui s’éteint et m’oblige à me glisser au sol en grelottant. Il n’y a dans ma vie que ce désir qui me hante, trouble mon sommeil, transforme mes nuits en bataille féroce, que ce corps qui tremble pour cet autre corps, que cette peau qui m’appelle, qui demande mes caresses et que tu me refuses.

Il n’y a dans ma vie que des larmes qui s’échappent et débordent. Il n’y a dans ma vie que la tristesse qui m’accompagne à chaque instant et me montre le chemin qui conduira à la fin.

Il n’y a dans ma vie, rien d’autre que toi, ni compagne, ni amante, ni femme, rien qu’une ombre que j’ai nommé « l’aucune » et qui te ressemble à s’y tromper.

Rien qu’une illusion à qui j’ai donné la vie pour t’avoir à moi malgré ton absence.

Il n’y a dans ma vie que cette démence, cet abandon, ce désespoir que je cultive car le guérir m’obligerait à te perdre, que cette folie qui me guette et me gagne chaque jour par dépit ou par ennui. Il n’y a dans ma vie que cet espace noir et cette bougie allumée mais bien trop loin pour m’éclairer, ce vide dans lequel je ne cesse de tomber et cette main tendue que je ne saisi pas.

Il n’y a dans ma vie que toi car  tu es exactement comme je veux, tu es ce que j’espérais, tu es tout ce que j’attendais, ma force, ma lumière, mon prodige.

Il n’y a que toi dans ma vie car je t’aime au-delà de tout, comme personne ne saura t’aimer, je meurs déjà doucement, transpercé par le malheur, le froid, le poison. Il n’y a dans ma vie que mes mains qui tremblent, brûlées par le souvenir de ta douceur, par la chaleur de tes endroits secrets.

Il n’y a dans ma vie que ce cœur qui bat de moins en moins fort que je laisse d’éteindre car mon courage est parti avec toi, que ce sang qui se glace au fil des jours et qui engourdi mes veines.

Il n’y a dans ma vie que ce semblant de vie qui part en fumée, que cette mort que je regarde dans les yeux et qui danse devant moi comme pour me séduire, que ce souffle court qui semble toujours être le dernier.

Il n’y a dans ma vie que ces derniers mots que je crache sur le papier faute de te les dire, que ces derniers soubresauts  qui détruiront définitivement notre histoire et m’emmèneront ailleurs. Il n’y a dans ma vie, plus rien… plus rien…que la fin !

     

                     the cashman

 

nice

Par cashman :: 18/10/2007 à 18:07 :: LIFE OF CASHMAN

Résurrection

 

 

Qui me fera ressusciter ?

Qu’est ce qui me fera ressusciter ?

Quel est l’être extraordinaire qui me fera croire de nouveau en l’amour, la vérité, la bonté, le sourire et le rire ?

Est-il possible de croire encore en une sorte d’idéal à notre époque alors que toutes les notions d’humanité ont disparu, laissant place à la course à l’argent, à la prétention, à l’égocentrisme, à la bêtise, à la mythomanie de tout bord ! 

Comment rester stoïque devant l’avidité de cette population qui ne songe qu’à poser et en imposer à la  fange la plus humble de nos compatriotes ?

Comment croire ces politiciens arrivistes et incompétents qui se rejettent d’année en année fautes et mauvais plan uniquement dans le but de conserver leurs privilèges ou de voir aboutir leurs ambitions historiques ?

Comment croire ces syndicalistes et révolutionnaires d’opérettes qui se masturbent l’esprit à la recherche d’un monde illusoire dans lequel ils seraient bien évidemment les décideurs ?

Comment croire ces frondeurs, la belle parole aux lèvres, n’apportant aucune solution mais se contentant de critiquer encore et encore une société sur laquelle ils vivent grassement ?

Comment les croire, eux, nos philosophes et nos sociologues n’en finissant pas d’analyser les réactions d’un peuple de veaux consommateurs et matérialistes jusqu’au bout des ongles et réussissant à transformer leurs progénitures en cartes de crédit sur pattes ?

Comment comprendre ses parents apprenant à leurs enfants à se tenir droit, à dire bonjour et au revoir mais ne pouvant éveiller l’esprit de ses innocents à la plus élémentaire des poésies, la compréhension d’un frisson, la culture de l’imagination, le rejet de la différence et de l’indifférence, la beauté d’un chant ou la profondeur de la nuit ?

Dans quelle contrée éloignée trouverais-je ce repos, cette paix de l’âme à l’abri des chiens, du bruit et de l’arrogance ?

Je rêve d’un lieu reculé ignoré des autres dans lequel je saurais me retrouver, me recomposer, dans lequel je ressusciterais enfin seul ou accompagné.

Je ne cherche aucune transformation de cette société, l’être humain en étant la cause fondamentale, je ne vois pas de dénouement en dehors d’une lutte armée, d’un combat qui n’aboutirait pas mais aurait la grandeur du romantisme, du sacrifice éternel et de la remise en cause !

J’ai choisi de voir ce monde en décadence  comme une école de vie fantastique avec son lot de réactions, de négations, d’imbécillités, de courage, de lâchetés en  plus grand nombre !

J’ai choisi de rire de l’absurdité de toute cette faune  aux abords des villes, occupant les centres commerciaux, les moyens de transports ou conduisant fièrement le dernier véhicule aux gadgets impressionnants ?

Savent-ils qu’ils mourront un jour ?

J’aime les plus humbles, les délaissés, les défavorisés, ceux que la vie fait plier mais qui continue à croire et à regarder le ciel. J’aime leurs mots, leurs poésies, leurs images et leur façon d’accepter cette condition avec philosophie !

Je ne suis pas de ce groupe qui pavoise et se définit comme bourgeois moyen, je ne suis pas de ces gens qui votent et clament haut et fort  leurs opinions souvent sans intérêt, je ne suis pas de ces bons citoyens toujours en accord avec la majorité ou avec l’idée qui rassemble !

Je me cherche ailleurs !

Ma résurrection aura lieu bientôt dans le l’endroit  que je définirais car je sais, aujourd’hui, que la vie n’est pas cet étalage stupide qui défile devant nos yeux ou ces mots que l’on nous place dans la tête afin de devenir malléable et inconsistant.

Je forge mon esprit, aiguise ma curiosité et mes sens, j’observe ce qui viens à moi tout en veillant à m’imprégner de cette force pour  en ressortir de la compréhension, de l’émotion enfin de tout ce qui devrait guider nos vies alors je pourrais affirmer que ma résurrection est réussie !!!

                                              ce le poeme que t'a deisré

the cashman

love's proof

Par cashman :: 05/10/2007 à 13:46 :: LIFE OF CASHMAN

Les mots d'amour

Ces mots échappés de mon âme qui volent et dansent autour de toi avant de toucher cette sensibilité inexplorée que je suis seul à effleurer.

Ces mots qui me hantent que j’envoie comme des appels, des cris d’alarme, des messages codés que tu comprends et me renvoie embaumés des effluves de ton parfum léger.

Quand j’écris, tu es près de moi et parfois, je surprends au détour d’un regard, cette étincelle de vie, ce don d’amour qui flotte doucement dans ma direction et rempli mon coeur de ce bonheur si rare.

Mes mots te pénètrent parfois brutalement, ils se coulent dans tes veines comme de la poudre et envahissent tes artères avant de faire taper ton coeur au rythme de tes émotions.

Ces mots qui sonnent pareille à des notes de musique jetées en l’air qui ondulent et s’assemblent pour former une mélodie tantôt douce et langoureuse ou heurtée et rapide. Une musique qui t’arrachera des frissons, des larmes et des joies, la musique de mes mots auquel tu succomberas à coup sûr car elle est aussi la tienne tant le mélange de nos âmes est profond.

Ces mots s’arrachant de moi susurrés par ta bouche, petite fleur, chavirant tes grands yeux dorés, juste des mots d’amour que j’essaie dans le silence, juste des mots pour te dire que je t’aime.

Des mots faciles pour des recommandations inquiètes

« Fais attention à toi ! »

« Ne reste pas trop loin de moi ! »

«  Ne t’éloigne pas sinon je mourrais ! » 

Quand le soleil s’éteint, les mots me reviennent et m’accompagnent dans cette traversée. Ceux que tu m’inspires, que tu définis par les mouvements de ton corps, par ce désir immense.

Ces mots essentiels, je te les donne.

Ces mots sont à toi, mon amour..

♥flo apprecie♥

the cashman

the real thing

Par cashman :: 04/10/2007 à 18:12 :: LIFE OF CASHMAN

Aux feux de ton amour
 


 
Toute ma nuit s’éclaire aux feux de ton amour,
Dont l’ardeur sait donner cet éclat féerique
Aux couleurs de mon ciel quand tu m’aimes, lyrique,
Fort de tous ces émois maîtrisés par le jour.
 
Des tréfonds de mon âme, à cette heure bénie,
Ton amour fait jaillir des frissons fous, joyeux,
En sublime concert de tendre symphonie
Transformant mon bonheur en ferveur infinie…
Lorsque mon firmament s’étoile sous tes yeux !
 
 

l'ame de cashman

Par cashman :: 27/09/2007 à 17:56 :: LIFE OF CASHMAN

jetaime.jpg


J'ai écrit ton nom sur un morceau de papier 
mais, par accident, j'ai perdu le papier. 

J'ai écrit ton nom dans ma main 
mais, quand je me suis lavé les mains, il n'était plus là. 

J'ai écrit ton nom sur le sable 
mais la vague l'a effacé. 

J'ai écrit ton nom sur la neige 
mais le soleil l'a fait fondre. 

J'ai écrit ton nom dans mon coeur 
et il y restera gravé pour toujours.  

Aujourd'hui commence 
le mois de l'amour et des « Je t'aime ». 

Fais parvenir ce texte à tous ceux que tu aimes, 
y compris la personne qui te l'a envoyé, 
si tu l'aimes, bien sûr!

Si tu le fais parvenir à ceux et celles que tu aimes, 
demain sera une belle journée de ta vie !

 

the cas hman

 

 

 

 

avis aux lecteurs

Par cashman :: 23/09/2007 à 14:07 :: LIFE OF CASHMAN

cashman est vraiment tres occuper ces jours ci

alors ne lui envoulait pas.

merci

the cashman

pretty

Par cashman :: 07/09/2007 à 17:45 :: LIFE OF CASHMAN

L'homme et l'amour

Pourquoi toujours parler de choses sans intérêt
Alors que tant de beautés sont à notre portée
Pourquoi nous attarder sur de si vils arrêtés
Alors que tout après n'est que somptuosité
        Aimer est la délivrance de l'âme

Critiques de ce qu'il ressent au plus profond,
Il rit de ce qui dépasse l'entendement
Et préfère revêtir un habit de démon
Pour se cacher de quelque trop beau sentiment
        Mais souvent son cour brûle pour une femme

Il méritera un jour, malgré les dévolus
Sur lesquels il se jette, sa nature mal connue.
Quand il ouvrira les yeux, il comprendra l'immensité
De tout ce qu'il peut donner, de ce qu'il a refoulé
        Il pourra aimer au jour jusqu'au damne

Et dès lors, l'amour l'investira tout entier
Dans une réalité sur-dimensionnelle
Il aimera sans compter pour l'éternité,
Le temps n'ayant plus sa place où l'amour pose ses ailes
        L'amour refoulé deviendra un drame

Tout ces vers maladroits pour te dire que je t'aime
D'un amour aussi pur, sincère que passionné
Quand je suis séparé de toi j'en deviens blême
Et ne revis que lorsque je peux t'embrasser
T'es l'être que j'aime, pour qui je me damne

L'admiration

Quel est le plus beau des joyaux de ce bas-monde ?
Certainement celui dont l'éclat n'a d'égal.
Sa beauté émerveille, sa beauté inonde
Son pur envoûtement est sans digne rival.

Quel est le plus doux des joyaux de ce bas-monde ?
Bien sûr c'est celui dont la pureté rayonne,
Pour souffler sa sagesse à des lieux à la ronde
Et sourire au simple peuple auquel elle s'adonne.

Ce trésor tiraillé par tant de convoitises
Regarde en niant tant de viles gaillardises
Et ne voit pas les nombreuses entreprises
Pour sur cette belle déesse avoir la main-mise.

Mais un jour elle ouvrira les yeux et verra
Le dévouement infini d'un simple ignorant,
Dont l'amour le détachera des prétendants,
Qui de toute son âme à jamais l'aimera.

Espérant une réaction de sa belle Muse,
Il attends, jamais son parfait amour ne s'use.
Et le jour divin où elle courbe enfin le dos,
Du fleuve du bonheur il entrevoit le radeau.

Entrant dans un monde aussi parfait que magique
Ils s'envolent vers l'astre de l'intimité
Dans une dimension si pur, si féerique,
Qu'il pourra ici l'admirer pour l'éternité.


Mon coeur est une rose
(for christie)

Mon coeur est une rose que le printemps fait fleurir.
Mon coeur est une rose qui à besoin de temps pour mûrir.
Il a réussi à triompher des intempéries de l'automne.
Il reprend ses battements pour une vie qui n'est plus monotone.

Mon coeur est une rose qui se ferme sous le poids de la vanité.
Mon coeur est une rose qui a tes cotés jamais ne sera fanée.
Il a bien failli à jamais se refermer mais c'était Avant.
Il ne craint plus aujourd'hui de plier sous la colère du vent.

Mon coeur est une rose qui est épanouie dans une terre féerique.
Mon coeur est une rose qui face à tous les obstacles se maintient.
Il a une force qu'il puise de ce qu'il à au plus profond de lui-même.
Il s'épanouie, il vit au rythme de ses envies parce qu'enfin il Aime.

Mon coeur est une rose qui ose enfin grandir au jour
Mon coeur est une rose qui à le parfum de l'amour
Il aimerait pouvoir semer autour de lui ses pensées.
Il aimerait pouvoir partager son bonheur avec l'humanité.

Mon coeur est une rose qui ne saurait s'en tenir aux règles classiques.
Mon coeur est une rose dont la couleur est le reflet de ce qu'il contient.
Il ne peut exprimer l'immensité de ses sentiments si profondément imprimés.
Mais tous les jours, il criera au monde le nom de celle qui le fait vibrer.

Le désir d'être
(pour flo)

J'aimerais être une peau: ta peau raffinée
Pour te protéger de tous les maux de la vie
Pour à jamais toucher l'être qui me ravit
Et veiller sur une si parfaite entité

J'aimerais être des larmes: tes larmes si pures
Pour naître dans tes yeux qui sont tels deux asters
Pour vivre sur ta peau d'une douceur d'hiver
Et mourir sur tes lèvres d'une beauté si sûre.

J'aimerais être une voix: ta voix mélodieuse
Pour être celui à travers qui tu t'exprimes
Pour montrer à quel point tu es majestueuse
Et que sur toutes choses ton vif esprit prime.

J'aimerais être du sang pur: ton sang si fort
Pour parcourir l'intérieur d'un corps merveilleux
Pour donner au cour la force d'aimer encore
Et nourrir la beauté d'un corps si délicieux

J'aimerais être un cour: ton cour si adorable
Pour t'insuffler le bonheur que tu m'inspires tant
Pour évincer tes malheurs, te pousser en avant
Et être gardien de sentiments indomptables

 

the cashman
 

question mark

Par cashman :: 03/09/2007 à 15:59 :: LIFE OF CASHMAN

       

C’est quoi l’amour ?


C’est quoi l’amour, Maman ?
 C’est la main de papa dans la mienne.

 C’est quoi l’amour, Papa ?
 C’est le corps d’une femme qui se donne et s’oublie.

 C’est quoi l’amour, Grand-Père ?
 C’est ta grand-mère
qui me regarde encore sur le tracteur.

 C’est quoi l’amour, Grand-Mère ?
 Ce sont mes confitures que vous emporterez.

 C’est quoi l’amour, mon frère ?
 Ce sont des lèvres, un parfum, un sourire.

 C’est quoi l’amour, ma sœur ?
 C’est demain, les yeux dans les yeux.

 C’est quoi l’amour, mon mari ?
 C’est toi pour moi, et moi pour toi, à jamais.

 C’est quoi l’amour, ma femme ?
 Ce sont ces vies que notre amour construit.

 C’est quoi l’amour, mon amant ?
 C’est le désir enfin renouvelé.

 C’est quoi l’amour, ma maîtresse ?
 C’est dans tes bras un vent de liberté.

 C’est quoi l’amour, mon ange ?
 C’est l’univers aujourd’hui unifié dans nos coeurs.
 C’est toi, c’est moi, la liberté, le désir,
 la vie, les yeux, les lèvres, le parfum,
  le sourire, les confitures, le temps, les mains,
et les jamais et les toujours envolés
dans l’instant qui fleurit sous le soleil
 pour s’offrir à nos corps exaucés.

the cashman.

À mon Ami(e)

Par cashman :: 23/08/2007 à 15:03 :: LIFE OF CASHMAN

À mon Ami(e)

 

En cette journée,
J'aimerais te dire
Combien tu es précieux(se)
à mes yeux,
Combien tu comptes
dans ma vie.


Tes petits gestes
Tes quelques mots,
Ton regard
Me réconfortent.

Quand j'en ai besoin,
Me surprennent et
Me font plaisir
Lorsque je m'y attends
le moins.
 
Tu sais regarder
et sentir avec ton coeur.
Tu sais aimer
simplement
sans attendre en retour
Tu sais donner...
 
Et tout ce que tu me donnes,
je le reçois et l'apprécie
énormément...
 
Aujourd'hui,
je veux simplement
te dire MERCI !
D'être toi
D'être là
Avec moi.
 

Je t'aime
de tout mon coeur.

 

Aime que vous lui disiez ce que vous ressentez
Bénit le jour où vous êtes rencontrés
Calme vos craintes
Donne sans attendre en retour
Est toujours prêt à donner un coup de main
Fait une différence dans votre vie
Garde ses amis dans son coeur
Harmonise vos pensées quand elles se bousculent
Invite ses amis à se connaître entre eux
Jubile quand vous réussissez
Klaxonne devant pour que vous passiez
Lit cette liste et pense à vous
Maximise vos qualités
Ne juge jamais 
Offre son support 
Parle si on vous cache quelque chose
Questionne vos certitudes
Remonte votre moral
Sait dire des choses sympas sur vous
Téléphone juste pour dire "Comment ça va?"
Utilise les mots justes au bon moment
Vous accepte tel que vous êtes
Week-end ou pas, il ne vous abandonne jamais
Xtrêmement indulgent, il pardonne vos erreurs
Y a-Qu'à, il ne connaît pas, il agit
Zéro problème, il vous aime!

the cashman

Unique en son genre

Par cashman :: 21/08/2007 à 13:58 :: LIFE OF CASHMAN

c'est le premier jour que on c'est vu on a ete dans ta cabanne et tu ma serrer fort dans tes bras et tu ma donner un baiser c'est le plus beau baiser de ma vie mon bebe d'amour je m'en souviendrais toujour tu sais et la sa va faire 1ans que tu me rend heureuse mon coeur j'espere que tu me rendera toujour heureuse jtm jtm jtm jtm jtm trop et je n'arreterai jamais de t'aimer quoi qui l'arrive je te le promet mon amour

 
 
the cashman

beautiful

Par cashman :: 17/07/2007 à 12:02 :: LIFE OF CASHMAN

Sur La Route De Ma Vie

J'ai accepté d'ouvrir mon coeur
Un banal soir de novembre
Sereine, sans rien attendre
Sans crainte, ni doute, ni peur

J'ai recommencé à écrire, et mes yeux à ouvrir
J'ai aussi commencé peu à peu à comprendre
Ce que j'ai trop longtemps refusé d'entendre
"Dans une vie... il y a plusieurs chemins à suivre"

Dans un chemin inconnu je me suis aventurée
A la recherche d'un peu plus de bonheur sans doute
A la fois consciente et ignorante des dangers
Passionnément, j'ai quand même poursuivi cette route

Puis je me suis arrêtée au milieu du parcours
Soudain éblouie par les étoiles dans le ciel
Et j'y ai vu parmi toutes une petite merveille
Qui allait changer ma vision de l'amour

Alors je me suis laissée transporter, flotter,
Rêver dans ce voyage galactique
Et voler vers cette étoile qui m'avait subjuguée
Une étoile authentique et magique

Autour de cette étoile j'ai longtemps tourné
Attendant un petit signe d'elle pour que je reste
Mais elle aussi m'avait bien remarquée
Et généreusement elle m'a fait un geste

J'ai ensuite accepté de faire un peu plus de place
Dans ma vie et aussi un peu plus dans mon coeur
Pour cette étoile magnifique, étoile du bonheur
Qui dans mon esprit, désormais, plus ne s'efface

Sur la route de ma vie...

J'ai agrandi encore un peu plus mon coeur
Un jour inoubliable vraiment très particulier
Sereine, prête à aimer et à m'abandonner
Sans retenue, rien que pour le meilleur

Mon amour tu es cette étoile...

Et sur cette longue route de vie
Le temps s'est arrêté ce vendredi
Depuis qu'on s'est rencontrés
Et que nos corps ont fusionné

Pas un jour il ne se passe
Sans que je ne repense
A ces heures intenses
Qui ont laissé des traces...

Des traces indélébiles et gravées en moi
Des heures de plaisir, des morceaux de toi
Des battements forts du coeur
De purs instants de bonheur

Sur la route de ma vie...

Je ne suis qu'à mi - parcours
Et je veux poursuivre cet amour
Continuer à être amoureuse
Dans tes bras si heureuse...

Sans trop me poser de questions
Ni me soucier du "qu'en dira t-on"
Et savourer avec toi autant que permis
Tous ces moments où nous serons réunis

Sans me projeter dans l'avenir
Mais vivre et profiter du plaisir
D'aimer et de se sentir aimée
Par mon étoile préférée

Car l'avenir est incertain
Je ne peux rien promettre
Pour tous les lendemains
Seulement des "peut-être"

Je ne peux t'accrocher, te garder, ni te retenir
Mais seulement au présent mon coeur t'offrir
Te dire que le coeur de ton amante est grand
Et que l'amour qu'elle a pour toi est géant

Te dire aussi que depuis ce soir de novembre
Plus aucune journée dans la semaine n'est banale
Et que de te rencontrer m'a fait comprendre :
Ta présence m'est désormais devenue... vitale

Et quand parfois nous nous retrouverons
Nos coeurs et nos corps à l'unisson
Nous verrons tout là haut cet arc-en-ciel
Scintillant de ses couleurs les plus belles...

Sur la route de NOS vies...

Nos chemins se sont croisés à un carrefour
Et depuis le temps s'est arrêté comme pour...
Nous laisser nous aimer et nous choyer
Laisser pour toujours les étoiles briller...

Puis...

Le temps a passé, repris son cours
Et tu es toujours là mon amour
Tu doutais, peur que ma vie me retienne
Aujourd'hui, je suis bien tienne...

L'avenir n'est plus incertain
Aujourd'hui je peux tout te promettre
Pour tous les lendemains
Mon amour, plus jamais de "peut-être"

La vie va enfin tous les deux nous réunir
Et je peux vraiment tout mon coeur t'offrir
Si les étoiles ne cessent de scintiller
Tu es la seule qui me fasse briller

Et sur le carrefour de nos chemins
Mon amour, viens, prends ma main...
Viens, approche, regarde moi, je te souris
Sais tu que tu es l'amour de ma future vie?

Je suis une femme comblée et amoureuse
Dans tes bras, près de toi, si heureuse
Tu es le plus beau de tous les soleils
Notre rencontre fut une merveille

Nous avons chamboulé notre destin
Yeux dans les yeux, main dans la main
Ensemble prenons un nouveau chemin
Pour y parler enfin de notre lendemain

La Terre pourrait s'arrêter de tourner
Que nous continuerions à nous aimer
Serre fort cette main que je te tend
Car je t'aimerai jusqu'à la fin des temps

Sur la route de ma vie
J'ai rencontré le vrai Amour
Sur la route de nos vies
Aimons nous pour toujours

 

etSi tu étais une fleur, je serais tes pétales
Si tu étais un soleil, je serais tes rayons
Si tu étais un oiseau, je serais ton plumage
Si tu étais un arbre, je serais ton feuillage
Si tu étais une galaxie, je serais tes étoiles
Si tu étais un ange, je serais tes ailes

 

the cashman

 


 

l'amour dans les ecrits de cashman

Par cashman :: 03/07/2007 à 13:15 :: LIFE OF CASHMAN

MY BOO

« Sans l'amour, je ne suis qu'airin qui résonne
L'amour prend patience ;
l'amour rend service ;
l'amour ne jalouse pas ;
il ne se vante pas, ne se gonfle pas d'orgueil »

(Épître de St-Paul aux Corinthiens )

c'est amour si violent

si fragile

si desesperé

cet amour beau comme le jour

et mauvais comme le temps

cet amour si vrai et si beau

si heureux

et si joyeux

un regard

un sourire

et mon coeur chavire pour elle.

je sens venir en moi un sentiment

que je ne connais pas

mon coeur qui bat quand je te vois

et que tu es pres de moi.

je ne sais comment te dire

et monis encore comment te le decrire

cette emotion qui mopnte en moi

quand nos regards se croisent

et quand j'attends ta voix

je suis heureux.

je pleure quant tu ne pas là

je t'amairais toujours

car ce sa l'amour

THE CASHMAN

 

 

un coup d'oeil dans le noir

Par cashman :: 20/06/2007 à 14:30 :: LIFE OF CASHMAN

je te connu unn soir

on se promener dans le noir ,

tous deux comme perdu dans un manoir

tu te mefiés de moi

ce fut une grave erreur

mais tu m'a garder car je suis noble de coeur

jet'appelais amesoeur

et tu m'a livré ta douceur et honneur

plus que sa je dirais bonheur.

ma déesse

notre amour fut plein de fitness

sans cesse

tu es jolie comme une diablesse

 

cashman

Copyright © rosa bella est - Blog créé avec ZeBlog